New York Story

4 filles et un apart.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Appartement de Nagase

Aller en bas 
AuteurMessage
Émilie Chio Nagase
²¶oul£tt£ ¶hotogr@ph£³
²¶oul£tt£ ¶hotogr@ph£³
avatar

Nombre de messages : 192
Age : 31
Localisation : New york baby
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Appartement de Nagase   Dim 19 Nov - 14:37

Une jeune femme rentrait dans une porte au bois dure. Elle avait mis une clé argenté avant de faire le déclique du mécaniste de la porte. La jeune femme tourna la porte tout doucement, avant de monter les marches. Au deuxième niveau, une autre porte, qu'elle rentrit une autre clé et poussa la porte pour entendre son petit chaton lui dire sa complainte de tout son amour pour elle. Il s'enroula dans ses jambes, qu'elle mis les clés dans un petit panier à l'entrée et referma au nez du chat qui voulait descendre pour faire son petit aventurier curieux.

Elle enleva ses bottes de cuire qui lui remontait jusqu'au genoux. Le chaton fourra son nez dans l'une d'elle, puis il délaissa les souliers pour les pieds nue de sa maîtresse. Elle mit son manteau sur un support, et le rengea dans sa garde robe. Elle prit le chaton dans sa main droite, et se mit à lui gratter les oreilles joyeusement. Elle le remit par- terre et ouvrit la porte du frigidaire. Une pomme de salade, un concombre, et du chou rouge, elle se fit une petite salde, avant de trouver une boite de thon et en haché quelques un pour les mettres dans sa fabuleuse recette. Emilie débouchonna une bouteille de vin, et sortit une vinaigrette faible en gras avant de s'assir à table tout en regardant les nouvelles de New York.

La salade de n'Émilie ne fut pas refussé par son petit compagnon qui attendait certains reste de morceau de thon qu'il les engloutissa d'une traite, avant de s'étouffer.

Elle se leva, et mis l'assiette et la coupe dans son lave vaiselle miniature. Un regard vers la télé, elle alla l'éteindre et allumé son radio. Elle se mit devant son piano, et se mit à accompagnée les grands classique de bethoveen qui jouait tout entièrement dans le loft. Elle se releva, se mit à faire un tour sur elle, monta les marches jusqu'à sa chambre. Elle prit un petit pyjama de soie, et partie pour la salle de bain. Elle se dévêtie que la chaton rentra dans la chambre de bain et qu'elle s'engouffrais dans l'eau chaude. Une pomme de douche au atrès pour être thérapeuthique, elle laissa l'eau lui marteller les homoplates. Après une demi heure de relaxation, elle sortit, mis une serviette autour de sa taille et une autre sur ses cheveux qu'elle se mit à secouer frénétiquement pour un séchage parfait. Le chaton alla dans la douche et léchait les gouttes tombante encore du pommeau.

Elle le prit entre ses mains et lui sécha le visage et les pattes avant de le mettre à la porte. Elle mit son pyjama de soie et se lava le visage. Elle resortie de l,edroit en laissant une buhé sur le miroir.

Emilie remonta les marche, et s'étendit sous les couverture quand un miaulement vint du bas de son lit. Elle étira la mains et prit l'animal tout en lui prodiguant des caresses d'affections.

_________________


Dernière édition par le Sam 20 Jan - 15:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie Chio Nagase
²¶oul£tt£ ¶hotogr@ph£³
²¶oul£tt£ ¶hotogr@ph£³
avatar

Nombre de messages : 192
Age : 31
Localisation : New york baby
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Appartement de Nagase   Mar 16 Jan - 18:39

Elle s’était précipitée de l’appartement ou une jeune femme s’avait obligé de mettre son nez dans sa complainte pour les amoureux présent. Elle avait délaisser Carlos avec cette autre asiatique et se projetait vers son appartement. Elle ouvrait la porte que se n’étaient pas seulement un miaulement de contentement, mais aussi un sourire radieux.


Elle ne pouvait en croire ses yeux, il était là devant elle, le chaton dans les mains. Elle ne prit même pas le temps d’enlever ses vêtements, et sauta à son cou.



Un homme au yeux tout autant bridé que les siens et à la chevelure noir de jais, elle l’embrassait déjà qu’il laissait lui aussi ses lèvres se mouvoir de leurs déboires. Elle ne l’avait pas vue depuis des lunes, des mois ou il s’écrivait sur un écran combien ils s’ennuyaient de l’un et l’autre.

L’homme entreprit d’enlever le manteau de la jeune femme dans ses bras et elle n’avait seulement à secoué ses pieds pour que ses souliers partent. Il la prit dans ses bras qu’elle enfonça son visage dans son cou.


-Ceci est le plus beau cadeau de nouvelles années que tu pouvais me faire mon amour…


-Et toi simplement d’être rentré plus tôt de ou tu étais, cela fait déjà un bout de temps que je suis arrivé ton miroir était encore embuée. Ou étais tu mon belle ange…


-J’ai donné ma disponibilité à Carlos l’homme dont je t’avais parlé, il s’est trouvé en fin de compte une jolie jeune femme du nom de Miss Diaz.


Pendant le temps dont il se parlait, l’homme avait été jusqu’au lit de la douce, et l’avait déposé doucement sur ses draps de soie, il l’avait rejoint après avoir enlevé son chemisier. Kamen, l’homme qui fessait battre le cœur de la jeune asiatique, avait déjà commencé à donner les caresses de son amour sur le bras de la jeune femme et tout en la regardant droit dans les yeux. Émilie rougissait par moment trouvant un certain frisson lui parcourant tout le corps.


-Tu es toute ma vie mon belle ange, je ferais tout pour toujours être au près de toi, en compte de ses mots, je reste avec toi tout le temps des fêtes, en es tu heureuse.


-Je suis émue, voilà ma réponse.


Elle se jeta sur lui et se mit à le couvrir de baiser. Elle alla au niveau de son oreille gauche et se mit à la mordillée gentiment. L’homme eu des frissons tout le long de son corps arrivent vers les orteils et le laissant se tortiller
Kamen se leva et fermis les lumières qui ne laissait pas droit à leur retrouvaille cachottière. Il retourna au près de sa douce, mais juste avant, il défit son pantalon et le laissa tomber mollement sur le plancher. Il enleva un coin de la couette, et prit sa douce qui souriait de bonheur. Il la déposa et la fit se défaire de sa robe splendide. Il lui soutira une de ses brettelles pour embrasser la peau douce qui s’y cachait en dessous. Émilie se mit à frémir, puis retourna le bel homme dont elle pouvait s’extasier dans son lit en lui parsemant ses mains sur tout son corps. Il entreprit de mettre ses mains dans ses cheveux, prenant ses lèvres entre les siens. Il aimait goûter les lèvres de cette femme aux yeux bridés. L’homme entreprit de donner à la jeune femme le fruit de leur amour. Elle se laissa mener par l’homme. Il lui prodiguait de douce embrassure sur tout son corps…

……………………………………………………………

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie Chio Nagase
²¶oul£tt£ ¶hotogr@ph£³
²¶oul£tt£ ¶hotogr@ph£³
avatar

Nombre de messages : 192
Age : 31
Localisation : New york baby
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Appartement de Nagase   Lun 5 Fév - 9:20

Émilie et Kamen avaient profité pleinement de leurs deux semaines de retrouvailles. Ils avaient multiplié leurs semaines à se promener main dans la main et le corps frémissant chaque nuit. Émilie craignait la date de retour dont il en était une obligation de travaille pour lui d’y retourner. Kamen se leva un matin et fit comme tout les autres, il prépara le petit déjeuner à sa douce moitié.
Il apporta le repas dans le lit et une tasse de thé sur sa droite tout en haut émanait des senteurs d’aromes de framboise, elle adorait ce fruit. Elle enleva le petit capuchon, mais son amour mit sa main sur le capuchon pour dire qu’il était encore trop chaud pour prendre une gorgée. Ils mangèrent plutôt les fruits secs et les toasts tartinés de confiture de mangue et un repas bien américain, des œufs et du bacon bien gras.

Kamen entreprit pendant qu’elle prenait sa dernière gorgé d’introduire une discutions…

-Tu sais mon amour, cela va faire plus de quatre ans nous sommes réunis, tu as délaisser le japon pour New York pour un dépaysement, et je ne t’en veux pas. Simplement, j’ai hâte que tu reviens habité dans notre petit appartement, qui ressemble drôlement à celui-ci, mais qui manque ta présence pour me rendre complètement joyeux...

Émilie mit de coté son cabaret et celui de son amoureux. Elle mit sa tête sur l’abdomen de son amoureux et se mit à flatter tout son corps avec ses mains.

-Je m’ennuie tout autant de toi, peut-être même plus, mais tu sais que je ne reviens près de toi au japon, qu’en octobre. Patiente, sûrement pourras tu venir pendant les congé de l’été, sinon prendre plus de temps en s’appellent plus régulièrement.

-Je dois partir demain ma douce, n’oublie le pas, ensuite nous serons ensemble que cet été pour un mois par contre, j’ai pu forcer la note avec mon employeur.

Émilie folle de joie de savoir que son amour allait rester avec elle tout un mois pendant l’été, se jeta à son cou et se mit à embrasser toutes les parcelles du corps de l’homme. Ils prirent la journée à eux, premièrement une marche dans les jardins de Central Park, des photos dont Émilie était la metteuse en chef. Son amour, lui, lui donne pleinement joie de voir où son ange adoré se plairait encore quelques mois… Il avait quand même dans son visage une peine inconnue, dont le futur nous dira…

La journée fatidique arriva, ils prirent leurs dernières nuitées ensemble, leur dernière douches ensemble, et un dernier baiser sur le quai de l’aéroport. Il embarqua dan son avion, qu’Émilie regardait par les fenêtres pour le voir partir en serrant fort son cœur dans sa poitrine.

-Je t’aime mon amour, se dire les deux amants en même temps, mais dans des lieux différents.

Émilie était chez elle depuis peu, que le téléphone résonna, pensant que s’était son amoureux, elle se précipita sur l’appareille, mais c’était une voix bien masculine et immaculé de cendre de cigarette en son creux.

-Yes, can i talk to Miss Nagase please?

-Oui, humm yes is’t me, can i help you?

-Oui, vous aviez un ami dans le dernier vole en partance de New York, vers Tokyo qui a périt dans le terrible accident d’avion survenu il a quelques heure… Mais plus grande condoléance, Messieur Mitsayu sera incinéré dans la semaine, plus précisément, se jeudi, nous avons aussi eu le temps de trouver un testament vous stipulant… Nous serions grés de vous rencontrez alors en cette journée. Votre billet sera déjà réservé, et vous sera envoyé par la poste demain plus tard.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie Chio Nagase
²¶oul£tt£ ¶hotogr@ph£³
²¶oul£tt£ ¶hotogr@ph£³
avatar

Nombre de messages : 192
Age : 31
Localisation : New york baby
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Appartement de Nagase   Lun 5 Fév - 12:59

Émilie raccrochait péniblement le combiné après avoir dit à l’homme qu’elle serait bien présente. Elle avait gardé le téléphone contre son cœur. Fessant un peu plus tôt le numéro de son bien aimé et de son ancienne ville et appartement.

**Entend, entend mon cœur se fendre pour toi… Tu n’as pas le droit!!!**

Elle se dévêtit et parti sous la douche, elle voulait enlever la saleté qu’elle trouvait sur elle de ne pas l’avoir garder plus longtemps au près d’elle et en même temps contré cette accident pénible. Leur couple avait a peine commencer à être une famille… Elle se réfugias dans le coin de la douche et s’y accroupit. Elle portait trop de peine pour rester debout. Se fut un homme qui sonna à la porte qui dut la faire sortir. Quand elle répondit à l’homme les cheveux mouillés et une robe de chambre sur le dos, il ne dit rien et lui présenta de signer tout simplement. Il referma la porte en voyant l’air triste de la jeune femme.

Émilie serra contre son cœur l’avenir qui lui restait. Elle le verrait une dernière fois, et ne pourrait même pas embrasser ses lèvres qui a présent son froide et rigide.


** Mon amour je t’aime, criait elle en son corps même. **


Elle prit l’avion de la journée d’ensuite. Des nausées de vols lui levait le cœur et l’obligeait d’aller à la toilette presque tout le temps du vol. Quand enfin l’appareille toucha terre, la lueur d’une bruine de sueur sur son front perlait. Dans ses yeux un amour inconditionné perdu se voyait aussi. Elle arriva à l’appartement. Elle prit les vêtements de son amoureux et les éparpilla sur le lit et puis s’engouffrait les respirations et les larmes coulèrent à flot…

Le jeudi de la journée de l’incinération elle partit vers l’endroit. Toute la famille de l’homme était présente, Émilie ne se prêta pas à ses personnes prenant son mal seule. À cet endroit aussi les nausées furent grandes, mais elle se retenait pour aller poser son dernier baiser sur ses lèvres tragiquement retraites des siennes trop vite.

En prenant ses lèvres, elle pensa à son amour pour lui, tous ses moments à être réunis. La première fois ou elle l’avait vue dans son habit de petit travailleur, La fois ou leurs lèvres se sont entrecroisées pour former un amour. Tout ses moments de bonheur lui martyrisant le cœur à présent.

-Ma petite Émilie, la mère du défunt au visage vieillit avait mis la main sur l’épaule d’Émilie et avait suivit des yeux sont embrassure et ses pensées lui fessant remonté les larmes. Ne craint pas, il t’entend de la haut, et il sait que tu l’aime, nous l’aimions tous à vrai dire.

Émilie laissa sa peine se vider, qu’elle remontait ses mains à son visage pour ne pas faire tomber de trop haut ses gouttelettes de pleure. Elle sortit en trombe de cet endroit qui venait à se remplir. Elle passa dans les couloirs le cœur gros et la gorge serrée. Elle arriva à la toilette, s’accouda sur l’une d’elle, et fléchit des genoux.

La mère de Kamen, comprenait la douce Émilie plus que tous les autres, elle avait du aller voir son fils pour dire que c’était bien ses traits de visage mise à par les coulées de sang et la raideur de son corps. Ceci fut pénible, mais obligatoire pour les autorités.

Émilie ne resta qu’une semaine, a faire le ménage, emballer les vêtements et les papiers dû pour son travaille dans des boites. Elle ne résisté d’apporter dans ses valises pour New York, les draps et un chandail dont quand elle était à Tokyo elle lui volait pour la nuit. Maintenant elle s’y engouffrait toute la nuit pour se rappeler ses beaux moments.

Elle rentrait chez elle la mine basse, elle avait eu un taxi en sortant de l’aéroport, et partait déjà pour aller chez elle. Elle vu une jeune femme avec des cheveux blond d’or rentré dans un édifice, avec inscription dans la vitrine : PSychologue. Devait elle aller en consulter un, qu’est ce que cette personne pourrait lui apporté de plus que de faire ressortir des moments ou elle avait étreint Kamen, et autre moment inopportun de sa vie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vince William
¤¬Garagiste¤¬
¤¬Garagiste¤¬
avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 28/10/2006

MessageSujet: Re: Appartement de Nagase   Jeu 29 Mar - 17:25

Vince se promenait sur la rue en train de prendre une marche , lorsqu'il vit un bel appartement.Il se demandait , alors à qui appartennait t'elle!! Alors il eu l'idée d'aller cogner à la porte pour voir!! Puis en plus , il pourras découvrir une personne puis bavarder avec!! Alors il alla cogner!

-Toc toc toc!!

Lorsqu'il eut finit de cogner , il vit une charmante dame qui vint ouvrir la porte!! Elle avait l'air perdu!! Il ne savait plsu quoi dire!! Son physique était parfait ! Une déesse incarné!! Elle avait l'air d'une asiatique!! Mais Vince ne l'avait jamais rencontrer alors ne savait pas qui elle était!!

-Bonjour je me présente Vince William!! J'habite dans le coin et je me demandais qui habitait dans ce magnifique appartement!!

Sur ces mots il attendit qu'elle réponde!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie Chio Nagase
²¶oul£tt£ ¶hotogr@ph£³
²¶oul£tt£ ¶hotogr@ph£³
avatar

Nombre de messages : 192
Age : 31
Localisation : New york baby
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Appartement de Nagase   Jeu 29 Mar - 19:55

Émilie avait tout des objets de son défunt amoureux dans son apart et devait s’en séparé pour continué à vivre. Le fait de sentir toute les soirs ses vêtements étaient plutôt un genre de supplice ou une personne se mutile à coup de fouet pour être sur de ne pas oublier la douleur des personnes qui à tuer de ses propres mains. Certes elle n’était un assassin, mais elle était la seule maitresse des supplices qu’elle se laissait choir.

Elle avait une boite dans les mains quand quelqu’un vint frapper à sa porte, elle tourna sur elle-même pour voir ou était le mieux de déposé cette autres boites, quand la personne au travers de la porte refrappa.

-Fun doozo*


Elle laissa la boite sur une autre, et vint mettre de petit sabot de bois et ouvrit la porte tout en marchand sur le tatami qui fessait de tapis d’entrée. Il avait un jeune homme, il la défigura pour ensuite s’étalé sur une dizaine de mots.

-Vince, ogenkidesuka?*

Elle eu un sourire malin et redis ses mots en français.

-Comment allez-vous, Vince? Je m’appelle Émilie, bien contente que le dehors de cette immeuble affreux puisse vous plaire autant pour insinuer que mon appartement est jolie.

Elle sortit de son entré d’appartement, et referma la porte derrière elle.


-Désolé, c’est un peu le fouillis chez moi en se moment, alors ne me trouvez pas vulgaire de ne pas vous laissez rentrer et vous plaire dans mes meubles. Que puis-je faire pour vous, monsieur Vince?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vince William
¤¬Garagiste¤¬
¤¬Garagiste¤¬
avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 28/10/2006

MessageSujet: Re: Appartement de Nagase   Mer 4 Avr - 18:12

-Eh bien je voulais seulement faire connaissance avec vous , car pour l'insatnt je me sens seule, je suis nouveau dans la ville te ne connait pas personne!! J'espere que je ne vous dérange pas , car si ces le cas , je vais y aller de se pas et ne plus vous déranger! Je sais que j'arrive peut-être à une heure qui vous ne plait pas , mais si vous voulez que je revienne plus tard , j'aimerais bien bavarder avec vous! Si cela vous tente? Moi je serait partant!

Vince commenca à descendre les escalier quand la jolie jeune femme lui répondit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Appartement de Nagase   

Revenir en haut Aller en bas
 
Appartement de Nagase
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'appartement de la tortionnaire [PV Clyde Waldan] [RP CLOS]
» Les travaux au jardin
» pollution atmosphérique et allergie des enfants
» Mangachamp 2011 les 21 et 22 mai
» Appartement de Sabi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York Story :: Quartier :: Rue Almaire :: 55 rue Almaire(Émilie)-
Sauter vers: